Togo légistives: malgré l’opposition le pouvoir se prépare et les chômeurs savourent

image de republicoftogo
image de republicoftogo

 

Initialement prévu pour octobre 2012, Comme le statuait la constitution togolaise, les élections législatives et locales n’auront lieu que, ce 24 mars 2013 selon la CENI(Commission Électorale Nationale Indépendante) , au grand dame de l’opposition, qui depuis la réélection du Faure GNASSIGBE n’a jamais cessé de manifester pour son départ et pour la mise en place des infrastructures pouvant facilités une bonne élection. Et selon cette opposition regroupée sous la bannière du CST (Collectif  Sauvons le Togo), c’est à l’issue d’un dialogue bipartite entre le pouvoir et la vraie opposition que  cette élection aura lieu. Il est à noter qu’un de ces dialogue a été tenté sans succès.

 

Le pouvoir se prépare

     Au lendemain de la nouvelle année, le chef de l’état même, dans son traditionnel vœux à la population, a stipulé que les législatives et les locales auront lieu au premier trimestre 2013. Ainsi, lors de la troisième séance plénière de la deuxième session ordinaire, portant à 15, les membres de cette Commission, 9 membres, 5 de la majorité parlementaires, 3 de l’opposition parlementaire et 1 de l’administration, ont été élus. Il reste encore deux membres à élire, puisque, la CENI est composée de 17 membres. Ces deux personnalités attendues pour boucler la liste des membres de la CENI sont des représentants du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et des non-inscrits. Ces deux entités n’ont pas encore envoyé le nom de leur représentant. Selon des sources proches de l’Assemblée nationale.

Voici la liste des 15 membres de la CENI élus par l’Assemblée nationale :

Société Civile

Mme Aguigah Dola Angèle (présidente de la CENI)

Taffa Tabiou Issoufou

Daté Yao

Administration (représentant)

Potopéré Tozim

Partis politiques extra-parlementaire

Akpotsui Adanou de Initiative et Développement (ID)

Kolani Lardja du Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR)

Boutou Sibabi de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA).

 

Opposition parlementaire (3 au lieu de 5)

Lokadi Komi (UFC)

Homawoo Jean-Claude (UFC)

Djahlin Djanie (UFC)

Majorité parlementaire

Sambiani-Konkadja Raphaèl

Andjao Tcha-Kpohou

Fombo Kokou

Kégbéro Latifou

Kogoé Akrima

Junior AUREL

Les chômeurs savourent

     Avec cette élection qui s’annonce, ils sont près cinq mille (5000)  jeunes togolais vivant au crochet de leur parent qui sont recruté dans le cadre de ces élections. Ils seront des formateurs et des opérateurs de saisie. Et il auront près de cent mille francs(100 000) CFA véritable fortune à eux qui difficilement arrivent à joindre les deux bouts. Et disons le , c’est à peine le 1/20 des candidature qui sont retenus.

Comment se porte l’opposition à la veille des élections

Décimée, par les arrestations dans le cadre des marchés flambés, l’opposition assiste pour le moment impuissante à la marche magistrale du pouvoir vers une raffle électorale. Ainsi, AGBEYOME kodjo (président OBUT), ADJA (Vice président OBUTS), Alphonse Kpogo (SG ADDI), Jean EKLOU (président de la jeunesse de l’ANC), Appolinaire Atilé (ANC, Service de sécurité), Taïrou Akpovi (ANC-OGOU, 27.1.13), Ouro-Akpo Tchagnao (député ANC, 29.1.13), Militant : Suzanne Nukafu (militante ANC), Komla AMAVI (militant ANC), Komla AGBEGNEZI (militant ANC ou CST), Kossi AVOUMATSODO (militant CST)… sont détenus.

Ainsi va le TOGO.

 

 

 

The following two tabs change content below.
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

3 commentaires sur “Togo légistives: malgré l’opposition le pouvoir se prépare et les chômeurs savourent

Les commentaires sont fermés.