Togo: rendons publics les actes de corruption

photo de l'affiche
photo de l’affiche

 

Hier en revenant du campus, mon attention a été capté par cette affiche digne d’être relayée.

En effet, la corruption dans notre si minuscule pays est monnaie courante. Elle se retrouve dans tous domaine,  du petit planton au grand secrétaire du ministre et que dire du ministre même ? Ainsi, pour avoir en un temps record sa carte identité, il fallait glisser quelque chose, pour avoir en deux jour son passeport, il faut faire « étaméa ». Tout ce ci, va de mal en pire et semble être érigé en règle. Vous ne serez pas étonné de voir un policier appréhender un conducteur de taxi-moto et le taxer à tord pour un fait non avéré. Et même si le fait est pimpant, au lieu de sévir afin que les même erreurs ne furent plus commises, nos frères corps habillés se laissent berner par ces quelques billets de banque mettant ainsi ces même ignorants en danger. Tu verras même un chauffeur, au lieu d’éviter le surcharge, se complaire, puisse que, il sait que cinq cent francs (500) CFA fera l’affaire. Et d’autres trouvent normales de glisser quelques choses pour la bonne poursuite du dossier. On dirait qu’on ignore ce que sait que la corruption.

Qu’est ce que la corruption selon Wikipédia ?

La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction avec une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance. Elle conduit en général à l’enrichissement personnel du corrompu ou à l’enrichissement de l’organisation corruptrice (groupe mafieux, entreprise, club, etc.). C’est une pratique qui peut-être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires, politique…).

Elle peut concerner toute personne bénéficiant d’un pouvoir de décision, que ce soit une personnalité politique, un fonctionnaire, un cadre d’une entreprise privée, un médecin, un arbitre ou un sportif, un syndicaliste ou l’organisation à laquelle ils appartiennent.

Ainsi définit, chers policiers, fonctionnaires, médecins, vous aussi vous pouvez refuser d’être corrompu. Vous pouvez dénoncer ceux qui vous proposent des biens et des pots de vin contres vos services.

Les instigateurs

Pour se faire, il vous suffit juste d’envoyer : domaine de corruption (prison, douanes, impôts, permis, routes, état civil, justice, police…) + montant au 3334

Exemple : j’envoie «  police 1000 » et c’est pour les abonnés Togocel, le sms est facturé à 50FCFA.

Cette initiative louable et appréciable est de l’association Alternative Leadership Group (ALG) répondant au numéro : +22890149312/ +22890155388/ +22890021038        email : algtogo@gmail.com ou alg@algtogo.org et un site web  est mis à notre disposition pour voir les données collectées il s’agit de : http://smsx.algtogo.org

 

Nos inquiétudes

Mes lecteurs sont comme moi, et nous voulons juste savoir : Qu’allez-vous faire de ses secteurs de métiers répertoriés ? Allez-vous encore les recenser et les rejeter dans les oubliettes ? Nos cinquante francs de perdu, qu’adviendront-ils ? Et pourquoi ce n’est pas gratuit ? Est-ce seulement pour la forme ? Et quel marge de manœuvre avez-vous ? Le pouvoir vous soutient ?

Cet article leur a été envoyé et nous attendions leurs réponses et réactions.

Chers frères, faites passer l’information. Car le plus long voyage commence par un premier pas.

 

The following two tabs change content below.
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

7 commentaires sur “Togo: rendons publics les actes de corruption

  1. wait and see mais je crois bien que sa doit commencer par le tout haut sommet de l’État.parce que les plus plus bel exemples doivent nous venir du sommet.Et que tout ceci soit vraiment sincère .Et que désormais mon beau pays le TOGO puisse vraiment renaitre de nouveau.

  2. C’est une louable initiative, mon cher. Mais c’est vrai que j’aurai voulu aussi que ce soit gratuit, le sms pour la dénonciation. De toutes façons, je reste sceptique. J’attends des résultats concrets, ou au moins, des actions concrètes, pour leur accorder crédit. Ici c’est Togo, et on se connait.
    Peace

Les commentaires sont fermés.