Togo: De la grève aux manifestations des élèves, le gouvernement ferme provisoirement les établissements du pays

manifestantssavoir news

 

Depuis la semaine dernière, une grève intermittente secoue tout le pays.  Elle est appelée par  Synergie des Travailleurs du Togo (STT) groupe créé à la va vite au lendemain  du rachat des consciences  de l’ancien syndicat qui menait la lutte.  La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) est composée essentiellement des enseignants et de corps hospitaliers. Leur demande essentielle est salariale. Elle demande  augmentation   de leur salaire d’ordre de 100%.

Ainsi, Les secteurs de l’éducation et de la santé ont été paralysés mercredi, jeudi et vendredi par cette  grève déclenchée par la Synergie des Travailleurs du Togo (STT).

Depuis le jeudi passé, des milliers d’élèves descendent  dans les rues de Lomé et des importantes villes du pays  pour exiger le retour de leurs professeurs dans les salles de classes, d’autant plus que ces profs menacés de coupure  de salaire pour raison de grève refusent de revenir sur les chapitres sautés. Cette situation a poussé les élèves des collèges et lycées à prendre d’assaut d’autres  établissements privés et confessionnels qui ne sont pas concernés par ce mouvement de grève.les enfants manifestent

Ce lundi, le mouvement des élèves furent  émaillés de violences sur toute l’étendu du territoire. Il y eut de mort. Pour le gouvernement, on dénombra un seul mort, il s’agit d’un jeune garçon de 12ans dans le nord du pays à Dapaong (environ 660 km au nord de Lomé), où un groupe d’élèves a manifesté vers la préfecture, où ils ont été reçus par le préfet, « Sur le chemin de retour, ils se sont livrés à des actes de vandalisme », indiquait un communiqué du gouvernement déjà le vendredi.

L’enseignement général et de l’enseignement technique tant public que privé dans la région de Lomé Commune Golfe  et de tout le pays furent fermés  jusqu’à nouvelle ordre, ce  lundi 15 avril, suite aux manifestations de rues des élèves des collèges et lycées émaillées de violences.

De leur part, La Synergie déplore la violence faite aux enfants soucieux de leur évolution scolaire, exige des discussions directes avec les autorités autour de huit points dont l’augmentation de 100% des salaires des agents de l’État et accorde 48 heures à l’état pour trouver une solution à la crise.

 

Ainsi, avons-nous 48heures une accalmie.  Pourvue qu’une solution soit trouvée

The following two tabs change content below.
komi fiagan DOGBLE
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

2 commentaires sur “Togo: De la grève aux manifestations des élèves, le gouvernement ferme provisoirement les établissements du pays

Les commentaires sont fermés.