Mes vacances

l'affiche de la fédération de scrabble
l’affiche de la fédération de scrabble

 

 

Quand nous étions des gosses, jusqu’à un passé récent, les vacances rimaient avec voyage au village. Où nous nous adonnions à de diverses activités  récréatives. C’était aussi le moment de revoir les grands-parents, histoire de les aider un tant soit peu. Ce fut surtout les seuls moments de partage entre nous de surcroit. Eux, si fiers de leurs petits fils collégiens et lycéen, nous passaient à tour de bras pour nous présenter  comme un trophée à leurs congénères et amis, lesquels ne tardèrent point à rendre l’appareil, puisque eux aussi, ont des petits fils qui sont nos amis. Ils s’attelaient à nous imprégner dans nos us et coutumes afin que, le déracinement déguisé en modernisme en vogue en ville, ne nous emporte loin de nos richesses culturelles. C’est aussi le moment comme le disait si bien Grand-mère de savoir d’où nous venons et au Grand-père de renchérir si, vous ne savez pas où vous allez, sachez au moins d’où vous venez.

J’avoue, ces moments passés au village bien que se furent sans électricité, sans doute, font partie des merveilleuses délices de mes vacances, mieux, de ma vie. Je me remémore avec gaieté ma dernière partie de pêche avec  mes amis, de mes premiers pas dans la danse de chez nous (Agbadja) et surtout de ces veillées mortuaires transformées à des flirts populaires, lesquels  donnaient l’occasion à nous qui n’étions point des grivois, de cloitrer   de belles villageoises et quelques citadines vacancières comme nous, dans des pénombres ou à l’ombre des arbres éclairés pour la circonstance.

Pendant ces vacances, le meilleur moment, demeure incontestablement pour tous, adultes comme enfants, citadins comme villageois, ce match de football dénommé Fraternité qui met aux prises les vacanciers, qu’ils soient venus de Lomé, d’Accra ou de toutes autres villes dans une équipe avec les jeunes du village dans l’autre. C’est un fameux match, dont le gagnant demeure la communion, l’amour et cette fraternité tant voulue par les instigateurs. Ce tournoi est organisé tant pour les séniors que pour les juniors que nous étions.  Ce qui retient plus l’attention comme vous l’auriez devinez n’est point le score, c’est plutôt cette liesse populaire et fraternelle. La soirée de cette journée est réservée au bal populaire où tout le village se donne en spectacle. Le grand show revient à nous les citadins qui exposaient aux mécréants, de nouvelles tendances  de danses en vogue à la capitale, histoire de séduire de belles  filles et de laisser un nom et une réputation au sein de la communauté.

les meilleurs du Togo en pleine partie
les meilleurs du Togo en pleine partie

Mais aujourd’hui, comme l’âge est le pont de l’autonomie et de la liberté, au fur et à mesure que l’on avança en âge, des libertés me furent octroyées notamment celle de sortir le soir après le dîner et surtout celle de choisir le lieu de ses vacances. Et comme tout jeune jouissant de sa liberté, je refusai unilatéralement le village  en rompant avec la monotonie   et surtout de poser mon véto à la dictature parentale nous amenant bon gré, mal gré au village. Pour la première fois, j’installai  mes quartiers à la capitale et tout seul. Je fis de bonne et de mauvaise compagnie tout au long de mes premières vacances. Et j’ai fini par me retrouver dans une brillante compagnie, celle des hommes de lettre. Ce fut un groupe de  jeunes férus de scrabble, qui se regroupait dans une maison d’un des membres pour s’adonner à ce jeu sublime et éducatif qui est le scrabble. Je fus accueilli avec joie. Et il m’avait fallu peu de temps grâce à mes amis PERLAS Rodrigue et DZIDZIGNO  Edem  pour maitriser les rudiments du scrabble. Je fus contaminé par cette passion envoutante. Aujourd’hui, je courtois les meilleurs scrabbleurs de mon pays à l’instar du 1er du Togo en duplicat Mr DOGBE  Egno, le 1er de  partie libre Mr AKPOVI  Daniel et bien sur mes amis PERLAS Rodrigue et DZIDZIGNO  Edem .

Rodrigue en pleine réflection
Rodrigue en pleine réflexion

Pour ces vacances, nous ferions pleines de parties et pleins tournois. Et déjà, la Maison de TV5monde située à Adidogomé-Douane  nous avait déjà organisé un premier tournoi qui avait regroupé les meilleurs précités à l’exception  de Mr DOGBE  Egno. Et c’est bien sur le premier de la catégorie AKPOVI  Daniel,  qui avait remporté le prix. J’étais parmi les demi-finalistes. Une preuve palpable selon mon maître Rodrigue que je suis en constante progression. Je compte  m’améliorer plus ces vacances  pour le prochain championnat national, tout en me récréant  au maximum, car les vacances agréables sont de plaisantes  récréations.

The following two tabs change content below.
komi fiagan DOGBLE
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

3 commentaires sur “Mes vacances

  1. Très bon billet frangin. je me demande toujours, est ce qu’un jour, j’aurai assez de temps pour savourer des beaux moments de vacances.

  2. Ah Komi! Ton premier paragraphe m’a plongé dans un passé très récent! J’aime toujours aller au village, vivre sans électricité tu sais! J’adore ces moments. C’est d’ailleurs le seul endroit où je me trouve vraiment chez moi. Et je t’encouragerai à y retourner. Ta passion pour le Scrabble est contagieuse. Mais, je n’y comprends rien! Beau billet!

Les commentaires sont fermés.