La fibre de coco: un ingrédient pour fertiliser les sols

 

cocotier avec des noix
cocotier avec des noix

Qu’est-ce que la fibre de coco?
« Fibre de coco » est le terme utilisé pour définir un éventail de produits naturels fabriqués à partir de l’enveloppe de la noix de coco. Les principaux produits horticoles sur le marché sont : la fibre de coco, la poussière de fibre de coco et les copeaux/morceaux de fibre de coco.
La poussière de fibre de coco est la principale composante de la plupart des produits de la fibre de coco et est souvent utilisée comme ingrédient à l’intérieur des substrats de culture. La fibre de coco est une ressource renouvelable et un sous-produit naturel de l’industrie de la fibre brune de pays tropicaux comme l’Inde, l’Afrique, l’Indonésie, les Philippines et le Sri Lanka. Les enveloppes de noix de coco sont généralement trempées dans l’eau salée afin d’en extraire les fibres pour divers usages. La poussière de fibre de coco est un sous-produit de ce processus et possède une utilité limitée en raison de sa teneur élevée en sel. Récemment, certains fabricants ont développé des procédés afin de réduire les taux de sels solubles et ainsi favoriser son utilisation en horticulture.
Trois types de fibre de coco sont produits:

 


La fibre de coco est filandreuse et est souvent utilisée pour recouvrir l’intérieur des paniers suspendus, confectionner des balais, des paillassons, etc. Son utilisation dans les substrats est limitée. La poussière de fibre de coco possède des fibres courtes, ressemblant au marc de café, et est utilisée de pair avec de la tourbe de sphaigne dans les substrats de culture. Généralement, la poussière de fibre de coco de qualité supérieure est le résultat du mélange de fibres courtes et de résidus spongieux qui restent après l’extraction des longues fibres de l’enveloppe extérieure. Plus récemment, les copeaux/morceaux de fibre de coco ont fait leur apparition afin d’ajouter de la structure aux substrats de culture, ce qui a pour effet d’en améliorer la porosité en air. Pour produire des copeaux/morceaux, l’enveloppe est coupée en particules de tailles spécifiques. Par exemple, les copeaux de fibre de coco sont un ingrédient clé du PRO-MIX® HP-CC MYCORRHIZAE™.
Caractéristiques et avantages de la fibre de coco :
La structure granulaire et poreuse de la fibre de coco en fait un excellent ingrédient pour les substrats de culture et se combine très bien à la tourbe de sphaigne canadienne. La fibre de coco possède un nombre important de pores pour chaque particule. Cette caractéristique physique fournit plus d’espace lacunaire et une meilleure capacité de rétention d’eau dans la zone racinaire lorsque totalement hydratée, ce qui permet généralement un enracinement accru et une meilleure germination. Il a été établi que la poussière de fibre de coco peut retenir jusqu’à neuf fois son poids en eau. Des essais ont également démontré un meilleur enracinement dans les mélanges à base de tourbe et de fibre de coco.
Autres caractéristiques qui font de la fibre de coco un ingrédient clé à combiner avec la tourbe de sphaigne :
La fibre de coco a un pH modéré – près de 6,0.
• Excellente capacité de mouillage et de remouillage (la fibre de coco n’a pas de cutine qui repousse l’eau).
• Excellente capacité de rétention d’air et d’eau.
• Lorsque mélangée à 20-30 %, la fibre de coco peut atténuer la réduction du volume du substrat lorsqu’il sèche, ce qui fait que l’eau ne s’écoule pas par les côtés du contenant lorsque le substrat est irrigué.
• La fibre de coco a un ratio lignine/cellulose élevé. Par conséquent, la fibre de coco est très résistante à la dégradation physique lorsque manutentionnée avec des machines d’empotage et de remplissage de plateaux. Elle démontre aussi une réduction de volume significativement moins importante dans les contenants et conserve un équilibre air/eau favorable dans la zone racinaire pour une longue période de temps.
• Les enveloppes de noix de coco peuvent être coupées en particules uniformes de tailles spécifiques.

Pratiques de gestion des cultures :
Il est à noter que les produits de la fibre de coco varient selon leur origine et la méthode de transformation. L’utilisation de la fibre de coco peut nécessiter certains ajustements en ce qui concerne les pratiques de gestion des cultures; sans s’y limiter, ceux-ci incluent : l’ajustement des pratiques d’arrosage et des taux d’application d’engrais.

The following two tabs change content below.
komi fiagan DOGBLE
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.