D’un œuf hollandais au poussin togolais : l’origine des poules pondeuses

13 février 2014

D’un œuf hollandais au poussin togolais : l’origine des poules pondeuses

ph: wezon Mr Tchamsi disposant des œufs dans le tiroir
ph : wezon Mr Tchamsi, 1er directeur et concepteur de « le poussin » disposant des œufs dans les tiroirs d’un incubateur; Août 2010

« Entre la poule et l’œuf, qui provient de l’autre ? »

Presque tous les jours, nous utilisons des œufs, au petit déjeuner au dîner et surtout au cours de grandes occasions festives. Mais quelle est la provenance de ces œufs dont nous raffolons ? D’une poule me répondra certainement à raison une personne. Quel type de poule ?  Quelle est l’origine de ces poules ? Voilà les interrogations auxquelles nous essaierons d’apporter des réponses.

ph: wezon des poussins qui deviennent des pondeuses
ph: wezon des poussins qui deviennent des pondeuses

 

J’ai été reçu la dernière fois par une société de la capitale nommée «  le Poussin ». Elle est spécialisée dans la production des poussins d’un jour à l’endroit de nos éleveurs. C’est-à-dire des poussins qui sont sensés devenir des futures pondeuses, celles qui nous donneront nos œufs.

Selon les explications du directeur actuel Kossi Agbo, ces poussins proviennent des œufs, lesquels sont incubés pendant dix-huit jours dans une machine spéciale appelée incubateur. Au 18ejour, ils seront transférés après mirage (vérification par machine spéciale de la fécondité ou non de l’œuf), dans une autre machine appelée éclosoir où ils passeront trois jours afin d’éclore. Les poussins seront sortis de l’éclosoir et triés : pondeuses d’un côté et coquelets de l’autre.

Notons ici que les œufs à couver proviennent d’un élevage spécial dit « élevage de parentaux ». Cet élevage n’étant pas développé chez nous au Togo, les œufs incubés par la société « le poussin » proviennent directement de la Hollande. Ces œufs sont commandés au minimum trois semaines avant la date prévue pour le démarrage de l’incubation et sont convoyés par avion. La race de poule produite par cette société est la race Isa brown le N°1 mondiale de la ponte aux performances très élevées. Signalons aussi que l’élevage de ces parentaux existe dans certains pays africains à l’instar du Ghana, du Mali… Cependant, les œufs produits dans ces pays le sont en faibles quantités et n’alimentent que les incubateurs des sociétés qui les produisent.

La difficulté majeure de ce type d’élevage en Afrique réside dans la forte chaleur dans laquelle baigne le continent. De plus, cet élevage exige une expertise et nécessite des recherches approfondies en amont pour une optimisation de la qualité des œufs produits (le taux  de fécondité des œufs doit varier entre 85 et 95 %).

Néanmoins, ce type d’élevage est possible en Afrique. C’est le cas de ces pays cités (Ghana, Mali…). Pour corriger le tir au Togo, l’ASDI (Action sociale pour le développement intégral) dispose d’un projet pertinent et ambitieux dans ce domaine en attente de financement. Une brèche pour des entrepreneurs et opérateurs économiques.

Selon nos investigations, actuellement, il n’existe que deux sociétés de production de poussins d’un jour au Togo. L’une à Lomé et l’autre à Pya  (Kara au nord du pays). La plus importante, celle de Lomé que nous venons de visiter, vidéo à l’appui, fournit une minorité des éleveurs du Togo. Il est à noter que l’importation des poussins d’un jour (d’Europe) continue à grande échelle.

 

Partagez