Skip to main content

Le développement de l’Afrique (1) : Une Afrique mal équipée

Université de Szeged, Hongrie

J’ai eu la chance d’effectuer un voyage d’étude en Europe et j’ai l’impression que mon Afrique ne bouge pas assez vite  alors que le monde  évolue.

Des pays qui  comme l’Afrique  étaient en développement dans les années 1960,  deviennent des puissances et reviennent en Afrique tels des conquérants (Chine, Inde, Brésil…).

Le monde évolue, certains pour plus de puissance et de développement, mutualisent efficacement leurs atouts et se comblent leur déficits dans des institutions régionales efficaces et visionnaires (Exemple  l’Union Européenne).

Sur le contient, le retard se sent à tous les niveaux. Certains pays semblent émerger du lot, toutefois, la tendance comparativement aux autres continents (Asie, Europe et Amérique) et pays (Chine, Inde, Brésil…), l’Afrique est en retard.  D’aucuns diront que L’Afrique a son propre rythme. Franchement ce rythme est déplorable.

Nous écrirons une série de plusieurs billets afin d’aborder le thème développement de l’Afrique dans son ensemble.  Ce premier article  présentera juste le décor.

C’est quoi donc le développement ? Dans quelles mesures devons-nous affirmer que l’Afrique est en retard ?

 

Le développement qui peut être défini comme la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme. C’est donc un processus cumulatif de long terme. Le développement est donc le processus par lequel un pays est institutionnellement fort, a des infrastructures appropriés,  une croissance économique durable, autonome et convenablement répartie entre groupes sociaux et entre individus et un développement social et culturel approprié.
Dans ce contexte le développement a une dimension économique (la croissance), mais aussi englobe les notions de sécurité humaine.

Les institutions de la république corrompues et à la solde d’un groupe d’individu

Toutes les institutions dans la plupart des pays du continent sont en pannes. Le système judiciaire surveillant des droits et garant de paix et socle du développement équitable, est souvent sujet à des corruptions et est souvent à la solde du président de la république. Le média est muselé et fait face à des difficiles budgétaires et à des menaces de tout ordre dans l’exercice de leur fonction de surveillance gouvernementale et d’information au peuple. Ainsi, nous assistons à la fermeture de ses médias qui tente de mettre leur nez dans la gestion intègre du pouvoir.

La gestion du pouvoir est à la fin personnelle. Ainsi les dictatures plombent le développement du continent. L’armée républicaine est partisane et toute l’administration corrompue.

Le continent fait face aussi  à un  problème d’insécurité énorme dû souvent la corruption et aux manques de toutes sortes lesquels sont dus à la pauvreté ambiant.

Les infrastructures et Sur le plan Économique

Le contient manque des infrastructures de développement. Les routes en bon états sont très rares et les zones de production agricoles sont très mal desservies. Les nids de poules sont légions dans sur les peu routes du continent et les accidents sont récurrents, de véritables mouroir.

Il n’a que peu de communication entre les pays du continent. Il n’y a pas des routes à caractères régionales, ni des chemins de fer. De plus les pays du continent n’ont qu’un seul aéroport par pays.

Le continent manque d’écoles et d’université pour former les élites de la nation. Ainsi, plus la moitié du continent est analphabète. Aucune politique solide pour aider à remédier à ce taux d’alphabétisation très bas.

Le continent manque des infrastructures sanitaires, le peuple se soigne mal et ses hôpitaux manquent de tout. Et les dirigeants se font soigner à l’étranger.

Les ressources minières des pays sont mal gérées et dans une opacité totale. Ses ressources sont dans les mains des étrangers qui appuient le pouvoir en place dans leurs malversations économiques. Le continent manque d’industries pouvant employer les jeunes. Car l’industrialisation qui doit soutenir le développement n’a jamais eu lieu en Afrique comme cela se devrait.

L’agriculture l’activité principale des pays est mal outillée et archaïque. Les terres agricoles sont cédées comme des petits pains à des expatriés créant ainsi un autre problème social. La plupart de la population ainsi, vive sous le coup de la pauvreté.

Le chômage est bat le record sur tout le continent.

Sur le plan social et culturel

L’africain est en panne d’identité.

 

Quelles sont les causes de ce retard ?

 

 

The following two tabs change content below.
Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

komi fiagan DOGBLE

Géographe, agro-entrepreneur et coordinateur de l'Association Gbodemefe qui est spécialisée dans la création et gestion des fermes agricoles. Moi même je réponds au nomme de Komi Fiagan DOGBLE.

7 thoughts to “Le développement de l’Afrique (1) : Une Afrique mal équipée”

  1. Bonjour, j’ai été très contente de lire les commentaires de certains lecteurs.
    Je suis burundaise et je vis au Burundi.
    Par votre blog j’ai pu avoir certaines informations sur le séchage des fruits, est-ce que vous pouvez m’aider a avoir une formation en rapport avec le séchage et ainsi m’imprégner des normes standards.
    Avec ma petite machine, j’ai déjà commencé a faire le séchage des ananas,fruits jack, bananes mures.
    Comme la technique est nouvelle au pays, je n’ai pas ou trouver l’information. En quoi pouvez-vous m’aider?

      1. Bjr monsieur je suis débutant dans le domaine de l élevage j’ai vue votre blog je me suis intéressé a vous dans l élevage des poussin je voudrait d’abord construit le poulailler avoir un modèle pour la construction et démarre je suis a BANGUI centrafrique merci je compte sur vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.