Toilettes sèches : Une action écologique et économique

4 février 2014

Toilettes sèches : Une action écologique et économique

ph: éco rénovation et construction
ph: éco rénovation et construction

Pour permettre à chaque foyer du Togo et d’Afrique d’avoir les latrines, nous avons décidé de partager des informations pratiques sur la confection et l’utilisation des toilettes sèches. À l’aide des conseils de monsieur  AGBEVE bénoit responsable d’Eco-Bio-Construction, nous montrerons comment les confectionner, nous toucherons les avantages  que son utilisation nous  offrent et pour finir, nous verrons ce qui constitue le frein dans l’adoption de ce procédé peut couteux mais écologique.

Définition et composition

Les toilettes sèches sont un type de toilette allergique à l’eau, pouvant être transportable et utilisant des copeaux et des sciures de bois.

Pour confectionner une toilette sèche simple et transportable, il te faut un seau en inox de préférence, mais on peut utiliser des seaux en tôle ou acier galvanisé ou des seaux  en plastique, du bois, des copeaux et des sciures de bois.

Il est à noter que si les conditions d’utilisation (absence totale d’eau, couverture chaque fois après les besoins par les copeaux et les sciures) sont respectées, il n’y aura point d’odeur et vous pouvez le mettre sous votre lit si vous le souhaiter.

Les avantages de cette utilisation

Avantages écologiques

  Pas d’utilisation d’eau : Parce qu’il ne nécessite pas d’eau, vous n’aurez plus à gaspiller d’eau potable. De plus cette toilette peut s’adapter partout.

  Cette toilette permettra d’éviter la pollution, les maladies liées à la pollution de l’eau comme les épidémies de choléra, les maux de ventre…

  De plus, ces matières organiques sont transformables  en engrais vert par compostage. Véritable facteur pour le développement de l’agriculture surtout au niveau des familiales paysannes.

 

Avantages économiques

  La transformation des déchets en composte  est avant tout une source de revenu  économique,

  La réduction de sa facture d’eau.

  La réduction des couts de soin de santé occasionnés par des maladies transmises par la mauvaise gestion des déchets organiques,

   Le cout d’implantation est moindre par rapport à celui d’une toilette classique.

Les freins à son implantation

Après enquête dans des maisons qui nécessite des latrines, il s’en sort trois (3) éléments dissuasifs à l’utilisation de ces toilettes sèches. Il s’agit de :

  Le stéréotype du vidangeur : L’idée selon laquelle, transporter ces matières fécales constituerait une souillure  et du coup, un blocage pour l’adaptation de ces toilettes. C’est-à-dire qu’on trouve dégradant et obscène de transporter ces matières fécales.

  Le fait d’avoir, rien que l’idée de faire ses besoins des un seau, bloque son installation.

  Le faite d’aller chercher chaque fois chez les menuisiers les copeaux et sciures en est une autre contrainte.

Et selon vous, que pouvons nous faire pour encourager l’utilisation de ces toilettes ? Afin d’éviter à nos rues et dépotoirs d’être le spectacle de ces déchets infectant tant nos eaux que nos aliments.

Partagez